Aller au contenu principal
Unité - Progrès - Justice
  • Burkina Faso

Rencontres du représentant du NEPAD avec des délégués de haut niveau à la conférence des Nations-Unis sur la Diversité Biologique en Egypte

La 14e réunion de la Conférence des Parties (COP 14) à la Convention sur la diversité biologique (CDB) a été officiellement close le 29 novembre 2018 à Charm el-Cheikh, en Égypte. Outre les plénières et les réunions des différents groupes de travail pour tenter de parvenir à un consensus sur les questions clés de la biodiversité, la conférence a été une occasion pour le représentant de l’Agence de développement de l’Union africaine, NEPAD, de rencontrer plusieurs délégués pour leur fournir des informations et des conseils.
Tout au long des réunions, les délégués africains ont adopté une position commune forte sur la nécessité des technologies émergentes pour le développement du continent. Cette position était conforme aux rapports du Groupe de haut niveau sur les technologies émergentes adopté par les chefs d’État et de gouvernement africains de l’Union africaine (UA) et officiellement lancé en juin 2018 à Kigali, au Rwanda.
L’équipe du NEPAD de l’UA, dirigée par le Dr Jeremy Ouedraogo, Directeur du Bureau Régional Afrique de l’Ouest du NEPAD et Directeur du Réseau Africain d’Expertise en Biosécurité, a été sollicitée par de nombreuses autorités pour des rencontres d’information. Dr. Ouedraogo a notamment rencontré les autorités africaines présentes à Charm el-Cheikh lors du débat de haut niveau de la conférence sur la biodiversité. M. Batio Nestor Bassiere, Ministre de l’Environnement, de l’Economie Verte et des Changements climatiques du Burkina Faso, figurait parmi les délégués rencontrés.