L’ambassadeur de la Belgique au Burkina chez le ministre de l’environnement

 

Le ministre de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique a reçu en audience ce jeudi 18 janvier 2018 à Ouagadougou, l’ambassadeur du Royaume de la Belgique au Burkina. Les échanges entre les deux personnalités ont porté sur la coopération Belge-Burkina notamment la recherche de financements des projets œuvrant dans la protection de l’environnement. 

Le 15 février 2018 est la date limite de dépôt des candidatures de l’appel à projet de l’initiative belge de soutien aux CDN (Contribution Déterminée au niveau National). C’est un projet qui vise à soutenir une trentaine de pays éligibles dont le Burkina Faso, à réaliser des activités locales pour lutter contre les changements climatiques. Cela par le biais d’actions spécifiques et concrètes dans les domaines des inventaires de Gaz à Effet de Serre et de l’élaboration et de la mise en œuvre de politiques.

 C’est dans ce cadre que l’ambassadeur du Royaume de la Belgique au Burkina, Lieven De la Marche est venu attirer donc l’attention du ministre Batio Bassière sur cette opportunité de financement à saisir. Il a par ailleurs manifesté l’appui dans la mesure du possible de la coopération belge, à accompagner le Burkina dans la formulation des éventuels projets à soumettre.

 

 

C’est avec plaisir que le ministre en charge de l’environnement a accueilli le soutien belge. Nestor Batio Bassière s’est engagé à prospecter les possibilités de renforcement des capacités des techniciens au remplissage des canevas à candidature. Toute chose qui va sans doute augmenter les chances du Burkina Faso pour faire partie cette fois-ci des heureux bénéficiaires du projet initiative belge à l’image de la Côte d’Ivoire, du Burundi et du Rwanda. En 2017, notre pays a soumis deux projets. L’un des deux avait été retenu mais par insuffisances de ressources financières, ledit projet n’a finalement pasbénéficié des fonds.   

Grand prix environnement et développement durable : Batio BASSIERE lauréat de la 1ère édition

 

 

Le Ministre de l’Environnement, de l’Economie Verte et du Changement Climatique, Batio BASSIERE a reçu, ce mardi 16 janvier 2018 à Ouagadougou, le premier « Grand prix environnement et développement durable ». Décerné par le Salon international de l’environnement et des énergies renouvelables de Ouagadougou (SIERO), cette distinction est dotée d’un trophée et d’une attestation. Selon le Coordonnateur du SIERO, Cheick K. Omar YEYE, après des lectures de journaux, des échanges avec les acteurs qui interviennent dans le domaine de l’environnement et de l’énergie, puis des résultats d’un sondage auprès des citoyens sur la personnalité pour le « Grand prix environnement et développement durable », le choix s’est porté de façon consensuelle sur le Ministre en charge de l’environnement, Batio BASSIERE, pour son engagement et ses initiatives innovantes en faveur de l’environnement et des énergies renouvelables. « Cette opinion a été partagée par les collaborateurs du Ministre » a-t-il ajouté. Cheick K. Omar YEYE a souligné que le SIERO compte ouvrir le concours prochain avec des critères objectifs. « Nous sollicitons donc l’accompagnement du ministère pour que ce concours soit un outil de stimulation des acteurs œuvrant dans les domaines de l’environnement et du développement durable » a plaidé le coordonnateur du SIERO, Cheick K. Omar YEYE. Il a également noté que la structure dont il a la charge demande le soutien du Ministère de l’Environnement, de l’Economie Verte et du Changement Climatique pour son initiative de « création d’emplois verts » en faveur des jeunes.

 

    Tout en décernant le prix à l’ensemble de ces collaborateurs, le Ministre de l’environnement, de l’Economie Verte et du Changement Climatique, Batio BASSIERE, a remercié le Salon international de l’environnement et des énergies renouvelable de Ouagadougou (SIERO) pour le choix porté en sa personne. Il a fait remarquer que la distinction est une surprise pour lui, une reconnaissance, mais aussi une invite à plus d’engagement pour les questions liées à l’environnement. Par rapport aux doléances du SIERO, Batio BASSIERE a rassuré de la participation de son département ministériel à l’organisation de la prochaine édition en collaboration avec celui de l’Energie. En ce qui concerne l’initiative de création d’emplois verts, le Ministre a précisé qu’il œuvrera avec son homologue de la jeunesse à la certification de l’emploi vert au Burkina Faso.